Cécile Beau & Nicolas Montgermont
Œuvre réalisée par Bordeaux Métropole dans le cadre de la commande publique du ministère de la Culture et de la Communication (2017).
Une production REMU – Collectif MU
Inauguration le 16 septembre 2017

Traversée est une sculpture implantée sur la station de tramway de Blanquefort en banlieue de Bordeaux. Elle est constituée d’un rail qui part du rail de service du tramway et serpente au sol en s‘éloignant du quai pour s’élever sur une quinzaine de mètres – jusqu’à hauteur d’oreille – avant de replonger dans le sol.

Les vibrations provoquées par la circulation des tramways se propagent dans la sculpture. L’usager/spectateur peut ainsi ressentir et écouter l’onde de l’arrivée d’un tramway par simple contact corporel. Le temps d’attente en station est transformé en un temps sensible, où chacun se projette dans le trajet effectué par le tramway grâce au lien physique créé par le rail.

Traversée propose une expérience renouvelée chaque jour en révélant toutes les variations des arrivées et départs des trains. C’est un dispositif qui révèle les sonorités générées par le déplacement des wagons tel un « diapason ferroviaire » à l’écoute de la ligne.

Traversée est un projet de Cécile Beau et Nicolas Montgermont.

http://traversee.xyz/

Œuvre réalisée par Bordeaux Métropole dans le cadre de la commande publique du ministère de la Culture et de la Communication (2017). Avec le soutien financier du ministère de la Culture et de la Communication – Direction générale de la création artistique / Direction régionale des affaires culturelles Nouvelle-Aquitaine.

Cécile Beau s’intéresse aux phénomènes trop lents, trop lointains ou trop discrets pour l’échelle de temps humaine. Composée d’installations où le son, l’image et l’objet entretiennent des rapports étroits et multiples, elle construit une œuvre minimale et sensorielle qui se saisit de la nature et du cosmos comme objet d’étude et de contemplation. L’artiste fait intervenir notamment des végétaux et minéraux, qu’elle mêle à toute une machinerie illusionniste pour recréer des phénomènes physiques spécifiques. Ceux-ci se voient « activés » dans des écosystèmes prenant la forme de paysages, souvent austères et énigmatiques, qu’elle fusionne en d’étranges hybrides naviguant dans un autre espace-temps.

Cécile Beau, née en 1978, vit et travaille à Paris. Elle est diplômée de l’École Supérieure des Beaux-Arts de Tarbes en 2001, et de celle de Marseille en 2003. Elle fait partie de la promotion 2006 – 2008 du Fresnoy, studio national des arts contemporains de Tourcoing. Lauréate 2011 du Prix Découverte des Amis du Palais de Tokyo, Cécile Beau a fait de nombreuses expositions personnelles (prochainement à la Maison des Arts de Malakoff) ainsi que collectives et a participé à plusieurs résidences d’artiste en France et à l’étranger (prochainement au centre d’art DIVA, Angleterre).

Nicolas Montgermont explore la physicalité des ondes sous ses différentes formes. Il s’intéresse à la réalité des ondes dans l’espace, à la manière dont elles se déplacent et se transforment, aux liens entre une source et notre perception et il conçoit des dispositifs qui explore de manière sensible leur essence poétique. Il travaille les ondes sonores à travers les vibrations des matériaux et leurs propagations, les ondes électromagnétiques naturelles et artificielles sous la forme de paysages radios, les énergies gravitationnelles et sidérales à travers le double prisme de l’astronomie et de l’astrologie.

Il réalise des installations, souvent en collaboration avec Cécile Beau et dans le collectif Art of Failure, dans lesquelles le temps revêt une importance particulière qui permet de s’approprier de manière intime ces matières et énergies. Il est également actif dans le domaine de la performance audiovisuelle avec chdh et dans la musique expérimentale dans BCK et Yi King Operators. Il a publié plusieurs éditions chez Art Kill Art. Ses projets sont montrés dans de nombreux centres d’arts en Europe et ailleurs (Club Transmediale, Elektra, MusikProtokoll, Fondation Vasarely, Palais de Tokyo, WRO, iMAL, PixelACHE…) .




Production déléguée : Olivier Le Gal, David Georges-François – REMU
Administration de production : Léa Ondet, Sandra Cremonesi, Jennifer Ribière – REMU
Conseil scientifique : Michel Porchet – REMU
Étude acoustique : David Roze / Camille Dianoux – IRCAM
Bureau d’études et installation : ASCI
Fourniture rail : Patry
Cintrage rail : Beimo
Génie civil : Romoeuf, Kaso
Simulation 3D : Raphaël Kuntz, Christian Canonico
Design Cartel : Elodie Stephan
Création Vidéo : Jeremy Gravayat
Photographie : Dmitri Makhomet

Remerciements : Michaël Sellam, Jean-François Dumont, Vincent Guimas, Benoit Fabre, Maylis Turtaut, Maya Andersson & Alexandre Delay, Adrien Mamou-Mani, Jacqueline Teisseire, Mayura Torii, Hortense Gauthier & Philippe Boisnard, Patrick Turtaut, Bernard Mony, Clémentine Decraene, Yvan Etienne, Cyrille Henry.